Message contre les PPQE,
 
Mais KESAKO  les "PPQE" ???
 
En langage normal : "petites phrases qui énervent".
Et bien, ce sont toutes les petites phrases que vous prenez en pleine figure (un peu j'imagine comme on peut prendre un ballon de rugby) et qui sont, très très désagréables à entendre.
Sur le moment, évidemment.
 
Car ensuite, vous auriez eu des tas de choses à dire, de la répartie, une joute verbale d'une grande intensité, mais à l'instant "T", PFFFF...
Impossible de décrocher 2 mots et la désagréable sensation d'être une (ou un) moins que rien.
 
 
Quelques exemples  :
 
-1/ Vous êtes enceinte et à part les nausées qui ne vous quittent pas, les kilos, les jambes comme des poteaux , rien de très folichon à l'horizon.
Et bien, vous allez croiser LA copine-enceinte-au-teint-de-rose-qui-n'a-pris que-7-kilos, qui rayonne et qui vous dit la PPQE :" bein, Béné, t'as pas l'air en forme, tu sais, être enceinte, c'est pas une maladie !?"
Une seule envie pour vous à ce moment précis : disparaitre de la surface de la terre et ne plus revoir votre "copine" avant 10 bonnes années.

- 2/ Bébé est enfin là, tout mignon, tout petit, tout....
 
Et il ne vous laisse... aucun répit : bib toutes les 3 heures, hurlements dés qu'il quitte vos bras. 
Votre appart ressemble au rayon "pulls" des Galeries Lafayettes à l'heure de la fermeture, le 1er samedi des soldes, Votre moral est au plus bas, comme l'élastique de votre jogging qui ne vous quitte plus depuis la naissance de bébénou.
 
Et là aussi, il y a forçément la bonne copine (ou collègue) qui a "déjà-perdu -tous-ses-kilos-de-grossesse-et-qui-rentre-dans -son-slim et-a-un-un-amour-de-bébé ! 
Il fait déjà ses nuits le choupinou et dort même au rayon sécateur de casto le samedi dans son cosi.
 
Et elle vous sort la PPQE :"heureusement que j'ai fait de la sophro pendant ma grossesse, mon fils est vraiment super zen".
Stress et culpabilité pour vous, et hop là !!!

 
3/Vous allaitez bébé et là encore, ça ne se passe pas exactement comme dans la pub nestlé :
 
Pas de goutte de lait qui tombe doucement sur la joue joufflue de bébé, pas de jolie maman-au-teint-de-rose et-au-sourire-éclatant en train d'allaiter dans un joli fauteuil ikéa en bois...
Vous, c'est plutôt; crevasses XXL, poitrine en béton armé digne de lolo Ferrari. et bébé mordant et hurlant.
Et vous avez encore droit à une" gentille PPQE" :"avec mon lolo, ça a tout de suite été fusionnel et très naturel l'allaitement".
Et bien là, pour vous, c'est beaucoup trop !
 
Avec les hormones qui vous font les trois huit et la grande roue toute la journée, il ne vous reste plus qu'à finir d’essuyer de vos yeux le rimel qui coule sans interruption depuis ce matin...( si vous avez eu le temps de vous en mettre) !
Si comme moi, vous avez en mémoires des PPQE, n'hésitez pas à m'en faire part !
 
 
Sujet à suivre ...
 
Missv